Go to the previous document on the same level    Go to the parent document    Go to the next document on the same level   |   Printable version of this page
 
Contexte

 

Contexte : Le projet Metropolis

 

Le projet Metropolis est une initiative à la fois internationale et canadienne. À l’échelle internationale, le projet Metropolis est un réseau d’analystes de politiques et de chercheurs de plus de vingt pays, et comprend des représentants d’organisations internationales, notamment d’organismes intergouvernementaux et d’organisations non gouvernementales (ONG). Le projet est gouverné par un Comité directeur international qui détermine les orientations stratégiques du projet Metropolis, facilite l’échange de renseignements entre les membres, planifie les conférences annuelles et stimule la collaboration internationale en matière de recherche. À ce jour, il y a eu dix conférences internationales Metropolis. La plus récente, qui s’est déroulée à Toronto en octobre 2005, a attiré plus de 1 200 participants.

 

Au Canada, un consortium formé de 11 ministères fédéraux, dirigé par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) en partenariat avec le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSHC), fournit des subventions aux cinq Centres d’excellence, lesquels sont situés à Vancouver, à Edmonton, à Toronto, à Montréal et à Halifax. Les Centres sont administrés sans lien de dépendance avec le gouvernement et facilitent la recherche pertinente pour l’élaboration des politiques publiques sur l’immigration et la diversité. Quelque 350 chercheurs universitaires sont associés aux Centres. Le projet Metropolis comprend également un Secrétariat, situé à CIC, qui assure la liaison entre les chercheurs et le gouvernement. Le Secrétariat est essentiel pour faciliter le lien entre la recherche et l’élaboration de politiques publiques, qui forment le cœur du projet Metropolis.

 

Sept conférences nationales Metropolis ont eu lieu au Canada; elles se sont toutes déroulées à l’un des Centres d’excellence sauf une, qui s’est déroulée au Secrétariat. Les participants proviennent des trois principaux groupes d’intervenants du projet Metropolis : le milieu universitaire, le gouvernement et les ONG. Le nombre de participants aux conférences est passé de 250 en 1997 à plus de 700 en 2004.

 

Les objectifs du projet Metropolis, au sens large, sont : renforcer la capacité de recherche dans les domaines de l’immigration, du multiculturalisme et de la diversité culturelle; former une nouvelle génération de chercheurs intéressés et prêts à se pencher sur ces questions; servir de forum pour les principaux intervenants des politiques en matière d’immigration et de multiculturalisme, afin qu’ils se rencontrent et tirent des leçons les uns des autres. Toutefois, l’objectif premier est de participer à la recherche qui sous‑tend l’élaboration des politiques publiques. La conférence nationale joue un rôle fondamental à tous ces égards.