Le Pont est un bulletin d’information publié toutes les six semaines par le Secrétariat du projet Metropolis.

Séminaire de la priorité
“Famille, enfants
et jeunesse”

Familles d’immigrants : de la
négociation à l’intégration :

Séminaire de recherche-politiques
sur les familles d’immigrants et de réfugiés, leurs enfants, leurs jeunes
et leurs aînés

Présentation PowerPoint maintenant disponible...


Annonces :

Appel de candidatures : Prix Paul Yuzyk pour le multiculturalisme

Connaissez-vous une personne qui a contribué à la promotion du multiculturalisme, de la diversité et de l’intégration des communautés culturelles au Canada, et qui mérite d’être reconnue? Présentez la candidature de cette personne pour le Prix Paul Yuzyk pour le multiculturalisme.

Ce prix commémore les réalisations du défunt sénateur Yuzyk, qui a joué un rôle important dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du Canada sur le multiculturalisme. Il permet d’honorer les personnes qui ont fait preuve de leadership, de créativité et de coopération et qui ont déployé des efforts acharnés pour bâtir une société intégrée pour tous au Canada.

Si vous avez des commentaires ou des suggestions, ou souhaitez
vous abonner au Pont, envoyez un courriel à
Projet-Metropolis-Project

Volume 3, 6e numéro,
novembre 2010

Archives

Activités récentes touchant les priorités de Metropolis

Citoyenneté et intégration sociale, culturelle et civique
Le point sur cette priorité

En vedette :

Community Context and Civic Participation in Immigrant Communities
(en anglais seulement)

 

Citoyeneté Résumé :

Dans ce document de travail du Centre d’excellence Metropolis de la Colombie‑Britannique, Douglas Baer compare le niveau de participation communautaire des immigrants de la première génération à celui des autres groupes d’immigrants. Les études antérieures se sont principalement penchées sur les différences, entre différents groupes ethniques, en ce qui a trait aux activités bénévoles, et ce, à l’aide de l’auto-identification. La présente étude se penche expressément sur les immigrants de la première génération au Canada et repose sur un sondage (ESG 2003) dont la taille de l’échantillon était suffisamment importante pour pouvoir faire la distinction entre les principaux groupes d’immigrants.
L’auteur conclut que les immigrants qui ne parlent pas français ni anglais à la maison sont beaucoup moins susceptibles de s’impliquer au sein d’organismes bénévoles de tout genre. Même en tenant compte des différences quant à la langue utilisée, le niveau de participation communautaire est moins élevé chez les immigrants originaires de l’Inde, des Philippines, du Vietnam, de la Pologne et de la Chine/Hong Kong. La densité des groupes – la proportion des membres d’une collectivité qui sont des immigrants originaires d’un même pays – est à prendre en compte dans le cas des immigrants du Royaume-Uni, de la Jamaïque et de la Chine/Hong Kong. Pour les deux premiers groupes, le fait d’immigrer dans une collectivité comptant une forte densité de groupe se traduit par un niveau moins élevé de participation communautaire, tandis que pour les immigrants chinois, on peut s’attendre à une participation communautaire plus importante lorsqu’une communauté chinoise est déjà présente. L’auteur allègue que l’intégration sociale prend différentes formes selon le type de communautés d’immigrants et que les politiques en place pour favoriser la participation communautaire doivent en tenir compte.

 

Document de travail MCB série 08-0

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer

Familles, enfants et jeunes
Le point sur cette priorité

En vedette :

Determinants of Mental Health for Newcomer youth: Policy and Service Implications (en anglais seulement)

Y. Shakya , N. Khanlou et T. Gonsalves

 

Familles Résumé :

Le groupe Access Alliance Multicultural Health and Community Services à Toronto, en Ontario, participe activement aux recherches communautaires dans le but de favoriser et d’améliorer la santé et le bien‑être des familles d’immigrants et de réfugiés ainsi que des jeunes. L’article en vedette, rédigé par Yogendra Shakya d’Access Alliance et ses collaboratrices universitaires de recherche Nazilla Khanlou et Tahira Gonsalvez, traite des déterminants de la santé mentale et du bien‑être après la migration chez les jeunes nouveaux arrivants à Toronto appartenant aux quatre communautés d’immigrants suivantes : afghane, colombienne, soudanaise et tamoule.
Les conclusions de leur recherche indiquent que les jeunes nouveaux arrivants ont mentionné des difficultés liées à l’établissement (y compris les barrières linguistiques, les obstacles à l’intégration au marché du travail que rencontrent leurs parents et les problèmes éprouvés quant à l’intégration au système scolaire du Canada) et la discrimination ou l’exclusion comme des déterminants importants d’une mauvaise santé mentale chez les jeunes nouveaux arrivants et les membres de leurs familles. Les problèmes de santé mentale éprouvés par les jeunes nouveaux arrivants qui ont été signalés varient de la tristesse aux problèmes de comportement, en passant par l’anxiété et la dépression.
Les auteures soutiennent que l’établissement doit être considéré comme une question de santé et que, par conséquent, des mesures doivent être prises afin de prendre la santé mentale des jeunes en main de manière proactive. Les recommandations en matière de politiques, de programmes et de services sont notamment les suivantes : rendre les services de santé mentale plus accessibles aux jeunes de diverses communautés, faire davantage la promotion de la santé mentale auprès des communautés d’immigrants, faire la promotion d’une collaboration entre les secteurs de l’établissement et de la santé et mettre en œuvre des programmes de développement communautaire destinés tout particulièrement aux jeunes nouveaux arrivants.

 

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer
en Français - Lisez…(article 2)

Justice, services de police
et sécurité

Le point sur cette priorité

En vedette :

Criminological Highlights
(en anglais seulement)

 

Justice Résumé :

Criminological Highlights produit un résumé des principales recherches portant sur la criminologie. Ce nouveau numéro aborde divers thèmes, allant des crimes commis par des immigrants et les enjeux raciaux en passant par le maintien de l’ordre et l’emprisonnement. Les lecteurs de Metropolis s’intéresseront plus particulièrement à l’article portant sur les jeunes immigrants (article 1).
En effet, cet article contribue à confirmer la conclusion selon laquelle les immigrants sont moins susceptibles de commettre des crimes que les membres des autres sous-groupes de la population canadienne.

 

Volume 11, numéro 2, mai 2010

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer

Collectivités d’accueil et leur rôle
dans l’attrait, l’intégration et la
rétention des nouveaux arrivants
et des minorités

Le point sur cette priorité

En vedette :

La Ville de New York veut voir plus d’immigrants dans ses parcs

 

Collectivités Résumé :

Indubitablement, nos collectivités se diversifient à un rythme beaucoup plus accéléré qu’auparavant. Grâce aux progrès de la mondialisation, le groupe majoritaire est exposé au sensationnalisme médiatique entourant les groupes minoritaires bien avant de faire leur connaissance personnellement. Cette appréhension, bien qu’elle puisse ouvrir les portes du dialogue interculturel, s’avère également fort insidieuse, car elle instaure une méfiance envers des communautés qui ont ainsi tendance à se replier sur elles-mêmes.

L’équipe de recherche composée de Cécile Rousseau, Ghayda Hassan, Nicolas Moreau, Uzma Jamil et Myrna Lashley a exploré les multiples facettes de cette inondation d’informations alarmistes à l’échelle globale pour conclure que l’environnement social post-migratoire constitue un facteur déterminant dans l’explication des problèmes de santé mentale chez les immigrants et réfugiés. Prenant Montréal comme terrain d’enquête, ils ont émis les constats suivants. D’une part, les jeunes originaires des Philippines et des Caraïbes anglophones deviennent agresseurs par suite d’internalisation du sentiment de discrimination induit notamment par le débat québécois sur les accommodements raisonnables ainsi que par les émeutes du quartier Montréal-Nord. D’autre part, les arabo-musulmans ayant opté pour le retour à la religiosité suite à la victimisation engendrée dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 se protègent en même temps qu’ils se vulnérabilisent, puisque le partage de leur foi avec leurs confrères et consoeurs est craint par la société d’accueil. Enfin, les nouveaux arrivants du Bangladesh et du Pakistan sont affectés sérieusement par les nouvelles transmises localement au sujet des conflits affligeant le Sud asiatique, car ils se sentent jugés, à tort, par les Canadiens et ont incidemment peur de les aborder au quotidien. Les auteurs de cet article recommandent donc d’œuvrer activement à sensibiliser la population montréalaise à l’importance de déconstruire ces idées préconçues, en les complexifiant, afin que les groupes puissent réellement se rencontrer, se découvrir et s’apprécier.

 

C. Rousseau, G. Hassan, N. Moreau, U. Jami
et M. Lesley

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer

Intégration à l’économie
et au marché du travail

Le point sur cette priorité

En vedette :

Snapshots from India – a “Young” Immigrant-Sending Country
(en anglais seulement)

 

Intégration Résumé :

À travers l’histoire, l’Inde a été connue comme un important pays source d’immigrants, et particulièrement d’immigrants très spécialisés. Plus récemment, l’incroyable croissance de son économie – en conjonction avec d’autres facteurs – a donné lieu à des formes plus fluides et plus souples de migration d’Indiens et à un transnationalisme accru. Le présent article, basé sur des discussions informelles avec de jeunes Indiens, permet de bien comprendre l’évolution des préférences d’une nouvelle génération d’immigrants potentiels.

 


Uttara Chauhan

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer

Logement et voisinages
Le point sur cette priorité

En vedette :

Immigration Policy Shifts: From Nation Building to Temporary Migration
(en anglais seulement)

 

Logement Résumé :

Les politiques et les règlements nationaux en matière d’immigration peuvent sembler à l’écart de la tangibilité et de la proximité selon lesquelles les quartiers sont créés. L’article en pièce jointe nous rappelle que les familles et les quartiers sont touchés par les orientations déterminantes des politiques d’immigration et par les règlements particuliers qui les soutiennent. Selon les membres du Conseil canadien pour les réfugiés (CCR), un nombre croissant de perspectives d’emploi canadien à l’intention des étrangers participant au programme des travailleurs temporaires ou de la catégorie de l’expérience canadienne masque la création d’inégalités défavorables aux individus, aux familles, aux collectivités et au pays en général. Les membres du CCR attirent l’attention sur les séparations familiales prolongées imposées par les programmes des aides familiaux résidants et des travailleurs étrangers temporaires, lesquelles peuvent faire en sorte que les mères soient éloignées de leurs enfants pendant cinq ans ou plus. Les membres font également valoir que les services d’établissement et les recours juridiques ne sont pas disponibles aux titulaires de permis de travail temporaire vulnérables aux abus des employeurs. Selon eux, une vision de l’immigration à plus long terme est nécessaire, dans le cadre de laquelle on accorderait un statut permanent à tous les immigrants. Parmi les suggestions plus précises en matière de politiques, le CCR propose de modifier la catégorie de l’expérience canadienne de sorte qu’elle comprenne tous les travailleurs admis grâce à des permis temporaires ainsi que les demandeurs d’asile. Par conséquent, les travailleurs peu spécialisés auraient de meilleures chances de devenir des résidents permanents. En somme, il pourrait être utile que les décideurs, tout comme les chercheurs, entendent l’argument des membres du Conseil, selon lequel l’édification d’un pays doit se fonder sur des droits équitables pour tous les migrants.

 

Conseil canadien pour les réfugiés

Cliquez ici pour résumé, Double-cliquez pour fermer

L’équipe du Projet Metropolis a organisé une conversation dont le thème était « Élaboration d'un cadre pour amener un changement comportemental institutionnel et individuel : vers un milieu de travail inclusif et équitable ».
La rencontre a été tenue en collaboration avec les représentants du Programme du travail de Ressources humaines et Développement des compétences Canada et a réuni un groupe diversifié d’experts dans leur domaine. Vous trouverez les faits saillants de la discussion relative à la politique dans le rapport ci­joint.. LISEZ...

Metropolis est un réseau international favorisant la
recherche comparative et l’élaboration de politiques
publiques sur la migration, la diversité et l’intégration des
immigrants dans les villes du Canada et du monde entier.
     
DÉSABONNER
 
ABONNER

Si vous souhaitez vous
« désabonner » au bulletin
Le Pont, cliquez ici :
imailsrv@metropolis.net

Vous recevrez une
confirmation par courriel.

 
Si vous souhaitez vous « abonner »
au bulletin Le Pont,
cliquez ici : imailsrv@metropolis.net
et inclus les mots « Subscribe thebridge
votrenom@votrecourriel.com »

Vous recevrez une
confirmation par courriel.
     

 

Accueil | Priorités de politiques | Au sujet de Metropolis | Événements | Publications | Centres Metropolis | Le Pont