Citoyenneté et intégration sociale, culturelle et civique
  
 


Le programme d'immigration du gouvernement canadien, à l'image de sa politique multiculturelle en matière d'inclusion, est conçu pour être bénéfique à la société canadienne et pour offrir une meilleure qualité de vie aux immigrants, aux réfugiés et à leur famille immédiate. L'économie canadienne n'est pas la seule à ressentir les effets de l'immigration.

  Contact pour le Projet Metropolis :
 

Uttara Chauhan
uttara.chauhan@cic.gc.ca
613-957-5907

  Coordonnateur de priorité :
  Jim Frideres
University of Calgary
frideres@ucalgary.ca
  Coordonnateurs de volets :
  Oliver Schmidkte
University of Victoria
ofs@uvic.ca
  Lloyd Wong
University of Calgary
llwong@ucalgary.ca
  Luin Goldring
York University
goldring@yorku.ca
  Antoine Bilodeau
Université Concordia
antoine.bilodeau@concordia.ca
  Pauline Gardiner Barber
Dalhousie University
pgbarber@dal.ca
   
   
 

La manifestation d’une double allégeance : l’intégration des immigrants à la dynamique au sein des régions du Canada
Par Antoine Bilodeau, Université Concordia Stephen White, Université de Regina Neil Nevitte, Université de Toronto

Dans de nombreuses régions du monde, le dialogue politique sur l’immigration s’axe de plus en plus sur les valeurs, et il s’agit d’une éventualité qui pourrait se produire au Canada également. Nous pouvons donc supposer que les valeurs d’ordre politique des immigrants au Canada occuperont une place importante dans la future culture politique du Canada. En quoi la culture politique canadienne sera-t elle touchée par l’immigration? Plus précisément, quelles seront les répercussions sur la dynamique au sein des régions du le pays?

En s’appuyant sur les données des études sur les élections canadiennes de 1993-2006, les auteurs de la présente étude, récemment publiée, analysent la façon dont les immigrants s’adaptent aux normes politiques régionales qui règnent au Québec, en Ontario, en Alberta et en Colombie Britannique. Les nouveaux arrivants adoptent ils des orientations politiques similaires à celles de leurs homologues provinciaux nés au Canada? Les résultats donnent à penser que les immigrants, surtout ceux des plus récentes cohortes venant de pays sources non traditionnels, ont tendance à adopter des opinions politiques plus fédérales que les populations locales de la province. Cette tendance est le plus prononcée au Québec, où les groupes d’immigrants de pays sources traditionnels et non traditionnels intériorisent les griefs et normes politiques moins fortement que leurs homologues d’autres provinces.

Le régionalisme et l’immigration sont deux éléments centraux du système politique canadien. La présente étude enrichit le corpus, car elle constitue une rare analyse de la relation entre ces deux réalités sociales.

Document complet (en anglais seulement)

 

 
  Rencontre cassee-croûte
   

Matt James - University of Victoria
Lutte avec le passť :
Apologies politiques au Canada



 


Protocole d’entente

Vue d'ensemble de la priorité et questions de recherche