Collectivités d’accueil et leur rôle dans l’attrait, l’intégration et la rétention des nouveaux arrivants et des minorités
  
 

Sommaires
de recherche

Metropolis Présente

  Pré-congrès national de Metropolis sur l’immigration francophone au Canada

Document
  Contact pour le Projet Metropolis :
  Marie Lebel-Racine
Marie.Lebel-Racine@cic.gc.ca
613-946-7021
  Coordonnateur de priorité :
  Michèle Vatz Laaroussi
Université de Sherbrooke
michele.vatz-laaroussi@usherbrooke.ca
  Coordonnateurs de volet :
  Sylvia Kasparian
University of Moncton
Sylvia.Kasparian@umoncton.ca
  Sandeep Agrawal
Ryerson University
sagrawal@ryerson.ca
  Annick Lenoir
Université de Sherbrooke
annick.lenoir@usherbrooke.ca
  Darren Lund
University of Calgary
dlund@ucalgary.ca
  Christophe Traisnel
University of Moncton
traisnc@umoncton.ca
  Julie Drolet
Thompson Rivers University
Jdrolet@tru.ca
 
 
ARIC logo  

Appel de propositions :
XIIIème Congrés de l'Association Internationale pour la Recherche Interculturelle (ARIC) - Les diversités au coeur de la recherche interculturelle : harmonies et dissonances

Université de Sherbrooke, Quebec, Canada, du 19 au 23 juin 2011
Plus...
   
 

Favoriser l’engagement des communautés migrantes à l’extérieur des centres urbains principaux du Canada L’engagement communautaire — la Welcoming Community Initiative et le cas du Grand Victoria
Par : Oliver Schmidtke, Jean Monnet, chaire de l’histoire et de la politique de l’Europe et coordonnateur de volet de l’association Metropolis de la Colombie-Britannique, Faculté des sciences politiques de l’Université de Victoria, Steffen Neumann, étudiant au doctorat, Faculté des sciences politiques de l’Université de Victoriao

Numéro du document de travail du MBC : 10-13

Ce récent article de l’association Metropolis de la Colombie-Britannique examine les possibilités et les contraintes liées à la mise en place d’une stratégie d’engagement communautaire au sein des petits centres urbains comme Victoria, qui ont souvent peu d’organisations communautaires bien établies représentant les immigrants et les membres d’une minorité ethnoculturelle. Les auteurs font valoir qu’un processus d’engagement communautaire efficace dépend du contexte institutionnel et politique propre à la région. Le cas de Victoria démontre que la petite taille des groupes ethnoculturels, les contraintes financières importantes auxquelles font face les organismes d’aide à l’établissement et l’indifférence apparente relative aux questions d’immigration et d’intégration, tout particulièrement de la part des autorités municipales, compliquent l’engagement politique de la communauté.

Les auteurs expliquent aussi que pour mettre en œuvre un véritable processus d’engagement politique, il faut établir un sentiment de confiance continu parmi les intervenants communautaires et favoriser la participation communautaire en fournissant les ressources organisationnelles requises. Les auteurs ajoutent que les petits centres urbains requièrent une stratégie à long terme conçue pour favoriser l’engagement des intervenants communautaires ainsi que les échanges entre ces derniers et les représentants des groupes responsables de l’élaboration de politiques à l’échelle municipale et provinciale.

De plus, l’étude donne un aperçu de la contribution du programme
Welcoming and Inclusive Communities and Workplaces (WICPW) de la
Colombie-Britannique à l’engagement communautaire.
Ce programme est parrainé par le gouvernement fédéral et
le gouvernement provincial.

Note d’information
Article (en anglais seulement)



 
  Metropolis présente :
   

Comment les collectivités canadiennes pourraient-elles devenir plus accueillantes? Séminaire de la priorité
« Collectivités d’accueil »

25 janvier 2010

  Présentations


 


Protocole d’entente
Vue d'ensemble de la priorité et
questions de recherche